Tout le Forum se déroule sur le Campus de Saint Martin d’Hères entre les bâtiments de Stendhal et Simon Veil.

8h-8h45 Temps de respiration

  •  Voyage sonore

Plongez dans un voyage intérieur à la découverte de vos ressentis. Les vibrations sonores et les fréquences libèrent les tensions physiques, mentales et émotionnelles. Les ondes sonores agissent sur votre corps composé d’environ 70 % d’eau et sur votre mental pour induire le lâcher prise.

Intervenante : Isabelle Favreau

Lieu : Simone Veil – 102

 

  • Méditation

Méditer est naturel pour l’esprit humain. Dans ce temps de méditation vous apprendrez à revenir vers votre centre intérieur, de manière naturelle et simple. Sans prérequis, ni posture, ni mantra, prière ou chant. Ensemble, nous progresserons de la périphérie de l’être, vers son centre, regorgeant de trésors.

Intervenant : Stéphane Rubin

Lieu : Simone Veil – 103

 

  • Do In et Hatha Yoga : éveil au subtil

Avec le Hatha Yoga, et le Do In, aller à la rencontre de son intériorité, s’équilibrer énergétiquement, apaiser les fluctuations du mental en passant par le corps, le mouvement et son ressenti. Favoriser l’écoute intérieure, par l’ajustement postural, les pratiques respiratoires, les auto-massages.

Intervenante : Brunelle Guignier

Lieu : Simone Veil – 104

8h30-9h30: Accueil des participants

9h30-11 h : Nouveaux modèles, nouveaux récits // 3 tables rondes

La redirection écologique et sociale des entreprises

Quelle économie pour demain ?

 

Alors que le dernier rapport du GIEC annonce qu’il nous reste 3 ans pour inverser la courbe des émissions de GES, les politiques RSE des entreprises n’ont semble-t-il pas démontré de résultats significatifs pour y contribuer. Des étudiants d’AgroParisTech au Big Quit américain, certains en arrivent même à choisir de déserter ces entreprises qui participent à la catastrophe climatique. Peut-on aujourd’hui réellement envisager une société juste et soutenable sans interroger et transformer le rôle que les entreprises doivent y jouer ? Alors que ces dernières influencent notre économie, notre travail, nos besoins et nos consommations, comment peut-on faire évoluer le coeur de l’activité des entreprises afin qu’elles prennent véritablement en compte les enjeux sociaux et environnementaux ? Doit-on miser sur une nouvelle économie régénératrive ou croire en la capacité des acteurs existants à s’extraire des modèles centrés sur le profit et la croissance ?

Animateur.trice : Romain Barrallon, Deborah Ozil (OuiShare)

Intervenant.e.s :

  • Cécile Renouard, enseignante-chercheuse en philosophie et co-fondatrice du Campus de la Transition
  • Antoine Giret, accompagnement à la redirection écologique des organisations
  • Maxime Tassin, président de la société coopérative CITIZ Alpes-Loire

 

Lieu : Stendhal – Amphi 2

Vers une agriculture et une alimentation justes et viables

Des territoires aux assiettes, des paysans aux consom’acteurs…et vice versa !

 

A partir des expériences d’acteurs de terrain, comment se mobiliser pour le droit à l’alimentation, le respect de la terre et le droit des paysans ? Quelles sont les limites rencontrées et quelles sont pistes pour les dépasser ? Ici et ailleurs, comment s’inspirer des uns des autres ?

Animateur : Lilian Vargas, chef de service Agriculture, forêt, biodoversité et montagne à Grenoble-Alpes Metropole

Intervenant-e-s : 

  • Thomas Borrel, Atelier Paysan
  • Laurent Seux, Territoires à vivres
  • Valerio Paucarmayta, Programme TAPSA (Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire) – Pérou
  • Method Gundidza, Directeur de la fondation Earthlore – Afrique du Sud (earthlorefoundation)
  • Denise Faivre, Un Jardin sans frontières

 

Lieu : Stendhal – Amphi 1

Déconstruire les rapports de domination

Pour plus d’égalité entre les humains et avec la nature

La montée croissante des inégalités entre riches et pauvres, entre hommes et femmes, dans le rapport “Nord/Sud”, les discriminations, les traditions patriarcales, font écho à la manière dont notre modèle de développement a exploité la nature et le vivant comme des « ressources ». Comment analyser et revoir les différents rapports de domination pour alerter sur les risques systémiques liés à ces relations inégalitaires ? Quels bénéfices à croiser les luttes sociales et les enjeux environnementaux pour un changement de regard et de manières d’être en relations ?

Animatrice : Isabelle Manimben, responsable du service Afrique au CCFD-Terre Solidaire

Intervenant.e.s :

  • Cecilia Carozzo, organisation PMSS (Plateforme Mercosur Social et Solidaire)
  • Fanny Petitbon, responsable de plaidoyer pour CARE (en visio)
  • Armand Blondeau, Fédération du Printemps écologique
  • Emmanuel Bodinier, co-fondateur d’Aequitaz
  • Magali Trelohan, enseignante-chercheuse à South Champagne Business School (en visio)

 

Lieu : Stendhal – Amphi 3

 

11h-12h30 : Carrefour des indicateurs

Les expériences présentées

Changer d’outils pour compter ce qui compte : de nombreux territoires, acteurs engagés ou institutions s’y sont essayé et ont développé des indicateurs alternatifs aux indicateurs classiques de richesse. Ils seront tous là (ou presque !) au forum bien-vivre dans ce « carrefour des indicateurs »!

Nous vous proposons donc des échanges en mode « rencontres rapides », avec des stands tenus par les porteurs d’indicateurs. Ils y présenteront leur méthode, leurs choix théoriques et pratiques mais aussi la manière dont ces indicateurs sont utilisés, leur impact sur les politiques ou  la manière dont s’articulent les questions sociales et environnementales.

Une occasion unique de leur poser toutes vos questions, de comprendre les démarches et les pièges à éviter, de comparer les outils, bref d’explorer l’existant. En complément bien réel avec le centre ressources https://capbienvivre.org/

Lieu : Stendhal

Les territoires et organisations présentes :

1. DES INDICATEURS POUR MESURER LE BIEN-VIVRE DANS LES HAUTS DE FRANCE Grégory Marlier – Région des hauts de France
2. IBEST Fiona Ottaviani GEM et Philippine Lavoillotte – Grenoble Alpes Métropole
3. LA DEMARCHE D’EVALUATION DU BIEN-ETRE (PUIS DU BIEN VIVRE) DE LA REGION OCCITANIE Jean-Baptiste GAYRAL région Occitanie
4. INDICATEUR DE SOBRIETE ET EFFICACITE ENERGETIQUE DE NOS LOGEMENTS CLER (association de transition énergétique)
5. LA BOUSSOLE DU BIEN-ETRE TERRITORIAL Bénédicte Thouin ADU Lille
6. L’INDICATEUR DE QUALITE RELATIONNELLE (RCI) Hélène L'Huillier et Fanny Argoud Campus de la Transition
7. LE DONUT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE Géraldine Thiry
8. LE DONUT DU GRAND GENEVE Nelly Niwa/Marlyne Sahakian/Clémentine Rossier
9. SPIRAL Samuel Thirion
10. BAROMETRE DES TRANSITIONS Vincent Jourdain - GEM
11. INDICE DE PROGRES SOCIAL/SOCIAL PROGRESS INDEX (SPI) Patrick O'Sullivan
12. BNB REUNIONNAIS Jaela Devakarne
13. BNB Jean-Marc Delorme
14. INDICE DE QUALITE DEMOCRATIQUE Julie Maurel – Démocratie Ouverte
15. BAROMETRE DE LA QUALITE DE VIE TERRITORIALE Laurent Labrot – sciences Po Grenoble
16. BOUSSOLE DE DURABILITÉ ALIMENTAIRE

12h30-13h30 : Pause et temps de respiration

12h45 - 13h30 Temps de respiration

  •  Mouvement et voix 

« La voix se donne à entendre comme une calligraphie que le corps a dessinée »
Séance guidée pour se relaxer, se centrer, lâcher-prise, habiter son corps, et contacter son espace intérieur par le mouvement et le chant des voyelles

Intervenante : Carole Jarrige

Lieu : Simone Veil – 102

 

  • Corps, Rythmes & Joie

Jouer avec le corps et les rythmes peut faire naître de la joie et du bien-être collectif. Cet atelier permet de le découvrir d’une manière simple et conviviale.

Intervenant : Karim Reggad

Lieu : Simone Veil – 103

 

  • Médit’actions Yoga du Cœur

Méditations simples et faciles à utiliser au quotidien pour dynamiser notre cœur subtil, source du bien-être en nous, et véritable boussole intérieure capable d’éclairer notre vie.

Intervenante : Sophie Calvet

Lieu : Simone Veil – 104

 

13h30-16h30 : Les ateliers

Construits à partir des propositions issues de l’appel à contribution

Les ateliers de 13h30 à 15h

  • Cap sur le bien-vivre ensemble : une éducation qui prend soin de soi, des autres et du monde

Cet atelier propose de vivre une expérience conviviale où chacun contribue à partager, à créer et à s’approprier de la connaissance sur les thèmes du prendre soin de soi, des autres et de la planète, en expérimentant le processus de la “marguerite holomorphique” et la richesse du collectif. L’approche “tête-cœur-corps” et des apports théoriques sur l’intelligence collective guideront les échanges. Nous terminerons avec un temps réflexif pour conscientiser ce qui a été vécu et envisager des prolongements dans l’action.

Intervenant.e.s : Laurence Besson, Sylvie Grataloup, Jessie Viejo Del Val (Facilitatrices professionnelles en intelligence collective)

Lieu : Simone Veil – 203

 

  • Palestine-Israël : bien-vivre ensemble

L’atelier sera rythmé par un premier temps de présentation interactive de la situation en Palestine et Israël, à partir de quelques questions où les participants seront amenés à échanger et à se positionner. Dans un second temps se tiendra une présentation de l’action menée par le CCFD-Terre Solidaire par le soutien à des partenaires en Israël et en Palestine qui agissent vers un changement social politique et démocratique.

Intervenant.e.s : Bernadette Bardet, Patrice Leurent, Michèle Dubost, Françoise Guyot, Jean-Pierre Martin (CCFD-Terre Solidaire).

Lieu : Simone Veil – 204

 

  • Vers un Baromètre de la liberté du choix

Aujourd’hui, l’indicateur traditionnellement utilisé pour appréhender le risque d’une fragilité voire d’une perte d’autonomie, est plutôt celui de l’isolement. Pourtant, rester acteur-trice de son projet de vie, exprimer un choix et le mettre en œuvre est à la fois le droit premier de tout être humain et central pour envisager un vieillissement digne et épanoui. L’atelier propose d’avancer sur la méthode de construction de l’outil et la manière dont il pourrait s’expérimenter sur le territoire grenoblois.

Intervenant.e.s : Joëlle Sibille (CCAS de Grenoble), Elodie Desrosiers (CCAS de Grenoble), Joséphine Crouzet (CCAS de Grenoble)

Lieu : Simone Veil – 205

 

  • Bien vivre, participation citoyenne et processus électoraux : regards croisés France/Colombie

En France comme en Colombie, l’année 2022 est marquée par des processus électoraux, législatifs et présidentiels dans des contextes géographiques, sociologiques, politiques et culturels très divers. Nous vous invitons à nous rejoindre dans un atelier où nous discuterons autour des différents principes du bien vivre dans un contexte électoral, grâce aux discussions que nous pourrons avoir sur la base de témoignages de nos partenaires originaires de communautés autochtones et afro-descendantes en Colombie, d’un panel français présent pendant l’événement ainsi que du public du Forum.

Intervenant.e.s : Yali Sequeira, Jasmine Cozic (Réseau France Colombie Solidarités et le Programme Ensemble pour la Paix – Vamos por la paz)

Lieu : Simone Veil – 210

 

  • Les jeunes et les objectifs de développement durable (ODD). Comment les jeunes devraient pouvoir changer le monde, sous le prisme des ODD ?

Sociétés en mutation, changement climatique, questions migratoires, objectifs de développement durable… comment les jeunesses d’aujourd’hui s’engagent dans des actions pour relever ces défis mondiaux ? Comment les institutions et autres acteurs déjà en place leur donnent l’espace et les moyens (ou pas) de le faire ? Autant d’interrogations auxquelles tenteront de répondre des acteurs du projet européen Mindchangers : chercheuse, associations et jeunes impliqués échangeront ensemble, mais aussi avec le public pour répondre à cette question essentielle : comment les jeunes devraient pouvoir changer le monde ?

Intervenant.e.s : Virgine Lajoie (Résacoop)

Lieu : Simone Veil – 211

 

  • Économie circulaire, économie vertueuse

L’économie circulaire est un secteur en pleine ébullition. De nombreuses initiatives locales émergent pour répondre aux défis de la réduction des déchets : éco-conception, réemploi, fonctionnalité, circuits locaux. Venez rencontrer ces porteur-es de projet engagé-es, lors d’une table ronde participative !

Intervenant.e.s : Julien de Leiris (Ronalpia), Olivier Favier (SoluCir)

Lieu : Simone Veil – 209

 

  • Une belle Utopie réaliste : (ré)enchanter ensemble le Travail et la Transition, pour une Société écologique et du bien vivre pour tou-te-s ?

Quelles visions, sens et place du « travail » dans nos vies, à l’heure où il est largement en crise, mais encore un pilier central ? Comment réinventer/(ré)enchanter nos Modèles du Travail, de Société et de Développement, pour orienter « vers le haut » la mutation en cours ? Et si nous devenions des œuvrières et œuvriers d’un monde meilleur, pouvant y contribuer tout en nous épanouissant ?… Cet atelier propose d’imaginer une telle Utopie réaliste : une nouvelle vision inspirante du « travail », pour une Société écologique, du bien(-)être et du bien vivre, pour tou-te-s.
Durée : 3 heures. Sur inscription (20 places maximum) : contact.oomm@mailo.com ou selon places restantes le jour même.

Intervenant.e.s : Valérie Peyron (Œuvrières et Œuvriers d’un Monde Meilleur), Gérard Lavaud (OOMM)

Lieu : Simone Veil – 301

 

  • 2050 Shape It !

Si vous étiez PDG, pourriez-vous concilier votre prospérité avec les contraintes écologiques et sociales ? 2050 Shape it ! vous plonge dans le rôle d’un PDG qui doit prendre les meilleures décisions possible pour faire prospérer son entreprise, tout en respectant les contraintes écologiques et sociales assurant la pérennité du système. Ce jeu explore le rôle de la compétition et de la coopération dans l’élaboration de stratégies individuelles et collectives. Attention : durée atelier 3h.

Intervenant.e.s : Abigail Fellay (2050 Shape It!)

Lieu : Simone Veil – 302

 

  • Une autre conception du “développement” depuis le regard autochtone et sud-américain

Cet atelier a pour objectif de présenter d’autres manières de concevoir des notions telles que le bien-être, le « développement » ou la vie en société, incarnées par des modèles déjà à l’œuvre à divers endroits de la planète, notamment au travers d’exemples issus du monde autochtone sud-américain.

Intervenant.e.s : Alice Beriot (anthropologue, association Igapo Project), Juan Pablo Gutiérrez (défenseur des droits humains, délégué international de l’Organisation nationale autochtone de Colombie (ONIC) et du peuple autochtone Yukpa), Valerio Paucarmayta (programme TAPSA : Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire – Pérou)

Lieu : Simone Veil – 202

 

  • L’économie contributive – pourquoi, comment, urgence ?

La révolution contributive[1] change nos organisations et donc notre vision de l’économie ! Qu’est-ce que cette révolution et comment l’accompagner pour profiter pleinement des opportunités du changement tout en évitant d’en passer par une phase de chaos et sans renoncer à notre patrimoine de progrès.

[1] Il prend conscience qu’il est un élément dans le système de vie qui lui-même fonctionne en réseau et que pour y jouer son rôle, il faut s’outiller pour accepter la complexité.

Intervenant.e.s : Bertrand Sené (économiste)

Lieu : Simone Veil – 212

Les ateliers de 15h à 16h30

  • Un jardin sans frontières : cultivons (nous) ensemble

Des milliers de gens tentent le voyage vers l’Europe parce que leur pays est en proie à des dérèglements climatiques auxquels nous ne sommes pas, nous occidentaux, étrangers. Ici, nous tentons modestement de pallier ces injustices en créant un jardin urbain qui leur soit grand ouvert. Cette expérience de jardinage participatif génère de la dignité et de l’utilité sociale et promeut une relation à la nature plus directe et respectueuse tout en apprenant l’autonomie alimentaire en ville. Venez écouter nos témoignages et donnez-nous des idées pour aller plus loin.

Intervenant.e.s : Denise Faivre (Jardin sans frontière), jardiniers et jardinières du site

Lieu : Simone Veil – 202

 

  • Transformer notre regard sur la nature pour amorcer la transition écologique

La transition écologique n’est pas seulement un changement de comportement. C’est d’abord un changement de culture. Notre relation avec la nature, marquée par des siècles de conditionnements religieux, philosophiques et politiques, est l’une des causes profondes de la détérioration du monde naturel. Comment l’adapter aux conditions actuelles ? Comment la revoir ? L’importance de l’accès à la nature est un questionnement de société pour le bien vivre ensemble et l’évolution des générations futures.

Conférence suivie d’une Reconnexion nature autour des 5 sens.

Intervenant.e.s : Hubert Mansion (fondateur de l’Université dans la Nature – Canada), Sandrine Ankaoua (Essentiel Nature)

Lieu : Simone Veil – 201

 

  • Mise en situation de réseaux d’échange réciproque de savoirs

Depuis la création du 1er réseau en 1971, de nombreux réseaux se sont constitués en collectif ou en association, se sont reliés et engagés dans un Mouvement de réseaux, toujours en phase avec leur temps et en prise avec les réalités complexes de leur territoire. Ils y multiplient la création de tiers espaces favorisant des processus d’engagement citoyen, d’intelligence collective et de coopération pour apprendre en réciprocité tout au long de la vie et ceci dans tous les champs de la vie, sociale, culturelle et politique.

Retrouvez la présentation power-point de l’atelier

Intervenant.e.s : Thérèse Dubonnet, Françoise Lachenal (Mouvement des réseaux d’échanges réciproques de savoirs)

Lieu : Simone Veil – 203

 

  • Indicateur de sobriété et efficacité énergétique de nos logements

En France, les politiques de performance énergétique des bâtiments depuis les années 70 se focalisent sur la performance des logements et occultent l’empreinte écologique des logés. L’augmentation des prix de l’énergie induit alors une sobriété subie des plus modestes, alors que l’effet rebond de ces politiques se traduit par l’augmentation des surfaces des logements des plus aisés. Il s’agit de repenser un scénario sobriété et efficacité plus juste pour atteindre sans risques de conflits sociaux les objectifs de la COP 21. Un scénario plus rapide qui répondrait à l’inquiétude des jeunes générations et au besoin de quitter au plus vite notre dépendance aux énergies fossiles et fissiles et par ailleurs moins coûteux pour l’État et les propriétaires.

Intervenant.e.s : Benoist du Crest (Rénov Éco), Yamina Saheb (GIEC), Florian Benedetti (Architecte)

Lieu : Simone Veil – 204

 

  • Changer d’indicateurs pour plus de bonheur avec le *BNB (*Bonheur national Brut)

Nous pouvons répondre aux crises majeures actuelles avec un monde plus heureux. Pour cela, engageons une vraie transformation individuelle et collective qui répare 3 fractures majeures: écologique (entre SOI et le VIVANT), sociale (entre SOI et les AUTRES), spirituelle (entre SOI et SOI). 9 domaines-clés contribuent au bonheur des individus et des organisations selon le BNB. Ces 9 domaines vont servir de boussole (indicateurs) pour orienter nos décisions dans les domaines personnel, collectif, professionnel, etc. Vous découvrirez et expérimenterez lors de cet atelier les pratiques concrètes du BNB.

Intervenant.e.s : Fanny Walter et Cécile Travers (Centre BNB France), Louisiana Cavalcanti-Texeira et Christelle Chon-Nam et François Ribeyrote (IRD, projet Isopolis La Réunion), Bertrand Sené (économiste)

Lieu : Simone Veil – 212

 

  • Approches philosophiques, traditions et bien-vivre

Il s’agit d’échanger entre des intervenants ayant des traditions philosophiques et spirituelles différentes sur leur façon de « faire humanité » aujourd’hui. Le parti pris de l’atelier est d’allier des philosophies et/ou traditions qui sous-tendent les expériences portées par les uns et les autres , aux expérimentations concrètes développées visant à accompagner, soutenir un changement de vision et de pratique du monde…

Intervenant.e.s : Claudine Offredi, Cécile Villegas (Fondacio France), Bernard Huguies (Relais Laudato Si), Régis Moreira (Démocratie & Spiritualité), Jean-Louis Girard (Association Saint Hugues), Muttiah Yoganathan (Scarl Métamorphose, Avenir Climatique, Adnatura)

Lieu : Simone Veil – 210

 

  • Services publics, ils pratiquent Holacracy

La gouvernance constitutionnelle en Holacratie existe depuis 20 ans. D’abord déployée dans le privé, petit à petit des institutions se questionnent sur leur organisation interne. Depuis 3 ans, des initiatives ont vu le jour sur le territoire Grenoblois. Nous témoignons de 2 expérimentations, à la Ville de Grenoble et au CCAS.

Intervenant.e.s : Aliocha Iordanoff (SCOP Semawe), Geneviève Goubel (CCAS de Grenoble), Aurélie Diringer Dagorne ( Ville de Grenoble)

Lieu : Simone Veil – 205

13h30-16h30 : Le colloque scientifique

Les sessions de 13h30 à 15h

Bien-être individuel et soutenabilité environnementale

 

Présidence de session : Frédéric Parrenin

Lieu : Amphi 1 – Stendhal

 

  • Where is the double dividend? The relationship between different types of pro-environmental behavior and different conceptions of subjective well-being

Intervenant.e.s : Ibáñez-Rueda Nazaret et Guardiola Wanden-Berghe Jorge (Espagne / en anglais) – Résumé

  • Nature, Santé, Engagement. Vers une nouvelle approche de la transformation écologique

Intervenant.e.s : Jost Alexandre et Saphia Larabi (France / en français) – Résumé et CV

  • Energy futures and the good life: needs and emotions as opportunities for discussing social and ecological interdependencies around practices of the future

Intervenant.e.s : Moynat Orlane et Sahakian Marlyne (Suisse / en anglais) – Résumé et CV

 

Changer de paradigme : Inspirations d’Amérique latine

 

Présidence de session : Clémentine Rossier

Lieu : Amphi 3 – Stendhal

 

  • Implementing Buen Vivir: an Andean proposal for transformative change

Intervenant.e.s : Chassagne Natasha (Australie / en anglais) – Résumé

  • Changement de paradigme et Bien Vivre des Guarani du Brésil

Intervenant.e.s : Gueguen Perrin Anaïs (France / en français) – Résumé et CV

  • Le système Milpa au Mexique : as and epistemology

Intervenant.e.s : Collin Laura (Mexique / en anglais) – Résumé et CV

 

Les sessions de 15h à 16h30

Bien vivre dans les territoires

 

Présidence de session : Marlyne Sahakian

Lieu : Amphi 1 – Stendhal

 

  • Mesurer le bien-vivre en écolieux : une analyse sous le prisme de la qualité relationnelle

Intervenant.e.s : Hélène L’Huillier et Fanny Argoud (France / en français) – Résumé

  • Post-Growth indicators in action: could Donut approach be a catalyst?

Intervenant.e.s : Thiry Géraldine, Dissaux Tristan, Roman Philippe (Belgique / en français) – Résumé et CV 

  • La théorie du Donut dans sa diversité : une revue des pratiques

Intervenant.e.s : Dethier F., Roman P., Thiry G. (Belgique / en français)  Résumé et CV

Organisation & bien vivre 1 : les leviers d’une bonne vie

 

Lieu : Stendhal – Amphi 3

 

  • The two sides of teleworking: Challenges of the new working models after COVID-19

Intervenant.e.s : Ocha Paola, Blanch Joseph M, Coello-Montecel David (Espagne / en anglais) – Résumé

  • What does “success” mean to European young adults?

Intervenant.e.s : Parker Natasha, Birgitta Gatesleben, Angela Druckman (Royaume-Uni/ en anglais) – Résumé et CV 

  • Intercultural competence as an indicator of good life in the system of international business

Intervenant.e.s : Daneshka Antoaneta (Bulgarie / en anglais) – Résumé

16h30-18h : Zones de libres échanges

Un temps d’échange plus libres pour faciliter les croisements d’acteurs…ou discuter autour d’un verre !

Déambulation artistique : Points de suspension

Point de suspension: Un parcours radiophonique participatif dans l’espace public, en forme de flashmob poétique. Une invitation à ralentir entre mouvement, immersion sonore, et immobilité vivante.

Par Guillermo Manzo et Guillaume Douady.  

Lieu : départ du parvis de Stendhal

Derrière l’image : 4 territoires racontent leur construction de donut 

Le schéma du donut, inventé par Kate Raworth, a une portée symbolique certaine, permettant de lier dans une même représentation le social et l’environnemental.

Mais pour parvenir à cette représentation et la décliner de façon la plus ajustée possible aux réalités de chaque territoire… il y a du travail !

Cet atelier ouvrira le dialogue entre des expériences avancées et d’autres plus débutantes : Bruxelles et son célèbre https://donut.brussels/ ,  Genève, l’agglomération Valence-Romans et la métropole de Grenoble. Au menu :

  • des questions techniques : disponibilité de la donnée, choix d’un seul indicateur pour représenter des dimensions extrêmement complexes, définition du seuil de soutenabilité …
  • et des questions plus démocratiques et politiques : avec qui est-ce construit, mis en discussion, comment parle-t-on de ce qui est à l’intérieur du donut, quels usages et par qui ?

Bref, une plongée dans la boîte noire des indicateurs.

Lieu : Simone Veil – 203

Bibliothèque humaine

Voici une occasion rare qui vous est offerte… entrer en conversation directe avec un livre !

Eh oui, la particularité de cette bibliothèque, c’est que les livres sont des personnes qui racontent une facette de leur vie en lien avec le thème du Forum. Cette bibliothèque permet une véritable rencontre entre les lecteur.trice.s et le livre ; pendant une vingtaine de minute, le livre raconte son histoire et engage le dialogue avec ses interlocuteur.trice.s pour des échanges riches et profonds. Voici ce qu’en a dit un livre : « Quelle drôle d’idée, devenir un livre dans une bibliothèque humaine. Devenir un livre mis à la disposition du public. Angoisse. Qu’est-ce que je vais pouvoir dire d’intéressant ? Est-ce qu’on va me froisser ? Est-ce que je vais être lu en profondeur ou juste feuilleté ? Pire encore. Est-ce que je vais être consulté ? » Alors ça vous tente ? Venez découvrir notre fond de littérature vivante !

Lieu : Stendhal

Photo langage

Qu’est-ce que le bien-vivre pour toi ? Choisis ta photo !

Le photolangage est une technique d’animation qui invite à s’exprimer à partir de photos, afin de faciliter la prise de parole en publique.

Lieu : Stendhal

 

Cristallisations

Permettre aux participants, à travers des temps d’échange 2 à 2, de réflexion individuelle guidée et de construction collective, de cristalliser les apports, de clarifier leur propos, de s’enrichir par la rencontre, et de se mettre en action) « qu’est-ce que je tire de la journée, qu’est-ce que je peux mettre en action ? »

Intervenant.e.s : Olivier Favier et Collectif de Facilitateurs de l’Intelligence Collective

Lieu : Stendhal

18h-20h : La plénière du soir

Consommer moins, consommer mieux ?

Sobriété subie, sobriété choisie…le défi du changement des modes de consommation et de production

 

Alors que le dernier rapport du GIEC met en avant la sobriété comme un élément clé d’atténuation du changement climatique, de quoi la sobriété est-elle en fait le nom ? Quelles sont les conditions de passage à l’action et à l’échelle des innovations et des initiatives pour transformer les modes de consommation et de production ? 

Lieu : Stendhal – Amphi 1

Suivre la plénière en live

Animateurs : Vincent Jourdain et Thibault Daudigeos (chaire Territoires en transition GEM)

Intervenant.e.s :

  • Dasho Karma Ura (en visio) – Directeur du Center for Bhutan Studies (CBS) – Bhoutan

 

Créé en 1998 par le gouvernement du Bhoutan, le CBS est un institut de recherche inter-disciplinaire en sciences sociales, qui mène des travaux sur l’étude du bien-être social, culturel, économique et politique au Bhoutan. Il mène les enquêtes de mesure de l’indicateur bhoutanais le Growth National Happiness (Bonheur National Brut-BNB) et en produit des rapports d’analyse. Il co-organise régulièrement des conférences internationales sur le BNB.

/
  • Marine Arcaina – Activiste climat

 

Etudiante et activiste climat, Marine milite pour la justice sociale et écologique au sein notamment du mouvement citoyen Alternatiba Paris

/
  • Roger Folikoue – Enseignant chercheur de philosophie politique à l’université de Lomé, membre des Universités Sociales du Togo (UST) – Togo

 

Les Universités Sociales du Togo (UST), plateforme d’une quinzaine d’organisations de la société civile, oeuvrent pour la bonne gouvernance et l’avènement d’une vraie démocratie au Togo et en Afrique. Les UST mènent un travail d’information et de formation des citoyen.ne.s, afin de leur donner les moyens d’exercer leur droit de contrôle citoyen, et proposent des analyses critiques des problèmes actuels du Togo, de l’Afrique et du monde.

L’analyse de la société civile africaine actuelle révèle un besoin : des espaces d’échanges qui donnent la possibilité aux citoyens de réfléchir ensemble et d’agir pour le bien commun. Telle est la vision des UST c’est pourquoi chaque citoyen est saisi comme acteur du changement dans son milieu.

/
  • Florence Drouet Ingénieure, Campus de la transition

 

Ingénieure en Optique et en traitement d’image, Florence a travaillé dans une entreprise de contrôle industriel et dans des startups dans le domaine du médical. Elle a bifurqué récemment pour exercer une activité plus en phase avec la transition. Elle s’intéresse tout particulièrement au rôle de l’ingénieur.e dans la société, aux méthodes pour adopter des modes de vies plus résilients ainsi qu’au travail artisanal du bois. Au campus, elle a dirigé la démarche low-tech de ces trois dernières années, à la fois pour un déploiement concret sur le site puis en vue de développer des formations.

/
  • Fiona Ottaviani – Economiste, Grenoble Ecole Management

Fiona Ottaviani est docteur en économie et est associate professor à Grenoble Ecole de Management. Elle est co-cordinatrice de la chaire Territoires en transition et assure la coordination de la recherche de la chaire Paix économique. Ses recherches se concentrent sur la transformation des logiques de rationalisation, d’action et d’évaluation dans les politiques publiques, dans les organisations et dans les territoires. Elle s’intéresse particulièrement à la construction et l’usage des indicateurs. Axés sur la transition socioéconomique des territoires et les finalités de l’organisation socioéconomique (bien-être, soutenabilité, bien commun, paix économique, impact/utilité sociale), ses travaux contribuent à repenser les dynamiques collectives en faveur de la transition sur les territoires, la place allouée à l’expert dans la construction de la connaissance et les rapports de domination.

/

20h30 : Soirée festive

Concert "Lua" de Gabriel Saglio 

« Après de nombreuses années sous le nom des Vieilles Pies, Gabriel SAGLIO poursuit sa route. Une fois de plus entouré de ses brillants musiciens, il trace son sillon de chanteur curieux. Après avoir exploré la rencontre avec l’Afrique Mandingue dans son disque précédent, Gabriel SAGLIO nous surprend et s’intéresse cette fois aux musiques de l’Afrique lusophone. L’interprétation puissante de ce chanteur français à la voix caractéristique vient donc rencontrer les influences du Cap Vert, de l’Angola ou encore de la Guinée Bissau donnant à son groupe un son unique au croisement de la chanson française et de la World musique.

De ce bateau aux mille ancrages résultera un concert chaleureux et chaloupé porté par des textes humanistes. »

 

Lieu : Espace EVE